22 Sep 2018

Une interview décrivant l'affaire du viol de New York.

– Pouvons-nous parler du viol?

Ok. Nigel et Trevor mon mis en relation avec Nell. Quand nous sommes sortis, j’ai vraiment été impressionné, parce que c’était différend de tous les autres clubs dans lesquels j’avais été. Ce n’était pas bondé de monde, il y avait beaucoup de place, et il y avait cette femme. J’ai rencontré Ronnie Lott des New York Jets (club de foot us) et Derrick Coleman des Nets (basketball). Ils été venue là pour moi, pour me féliciter et pour me dire qu’ils étaient fiére de ce que je faisait. Je me sentais si grand cette soirée-là, si important, parce qu’il y avait des stars reconnus qui disaient que j’était leur héro.

Quelqu’un ma présenté cette fille. Et la seule chose que j’ai remarqué chez elle c’était qu’elle avait une grosse poitrine. Mais elle n’était pas attirante; elle paraissait boulotte. Money est venu vers moi et ma dit, « Cette fille en veut plus ». Je savais ce que ça voulait dire : Elle voulait baiser. Je les aie quitté et je suis allé sur la piste de danse. Ils jouaient de la musique Jamaïquaine.

Ensuite cette fille est venu et s’est mise à danser et c’était assez étrange, elle n’est pas venue me voir en face à face, mais le cul en avant. Donc je dansais sur cette musique reggae; tu sais comment cette musique est sensuelle. Elle a commencé à me toucher la queue, ensuite les couilles, elle a ouvert ma braguette, et elle a introduit ses mains. Je savais que ça ce passait comme ça, que les gens était comme ça ici.

Nous sommes ensuite allé dans le coin de la piste. Elle été en train de me toucher. J’ai soulevé mon t-shirt tout en continuant à danser, je lui montrais mes tatouages. Elle à commencée à embrasser mon ventre, ma poitrine, me léchant et tous ce qui va avec. Elle s’est abaissé, et là, shit. Elle a sorti ma queue; elle a commencée à me sucer sur la piste de danse. J’étais fou. Je ne pensais pas que ça allait devenir un viole. Je pensais simplement que ça allait être une bonne soirée. Vous voyez ce que je veux dire?

On a ensuite quitté la piste de danse. J’ai dit à Nigel, « Je me barre d’ici. Je l’emmène à l’hôtel. On se verra plus tard ». Et là Nigel me répond, « Non, non, non, je t’attend ». Là, nous nous dirigeons vers l’hôtel. On prend une chambre et ont baisent, rapidement. J’était fatigué, j’avais bu, je pensai que je devais me lever tôt le lendemain matin, alors je lui ait dit que soit elle pouvait restait pour la nuit, ou soit pouvait partir ». Elle ma laissé son numéro, et tout était ok. Nigel passait toutes ses nuits chez moi à ce temps là. Quand il ma surprit elle était entrain de me sucer la queue, lui et Trevor étaient fou! Trevor est un grand malade. La seule chose qu’il ma dit était, « L’a-aa-a tu sodomisée? » Il voulait savoir tous les détails, un à un. Je me suis dit que c’était normal, que c’était des trucs de mec.

Qu’est-il arrivé la nuit du prétendu viol?

Nous avions été à un show dans le New Jersey, au « Club 88 ». Ce mec ma dit, « Je serrais là avec une limousine pour te prendre à minuit ». Nous avons été faire un peu de shopping, nous nous sommes habillés, ont été fin près. Là Nigel me demande, « Pourquoi ne lui téléphone tu pas? » Nous étions tous assis dans l’hôtel entrain de boire. J’attendais le début du show, et Nigel me dit un truc du genre, « Je I’ait appelée. Je veut dire, elle ma appelée, et elle est sur le chemin ». Mais pas une seconde je pensai à elle. Nous regardions la télé quand le téléphone s’est mis à sonner, elle était dans le hall. Nigel à donné à Man-man, mon manager, un peu de fric pour la cabine, et je lui ait dit « Laisse payer cette salope pour sa cabine ». Là elle est arrivée, habillée d’une façon provocatrice et tout, comme si elle allait à une première.

Donc nous étions tous assis entrain de discuter, et elle me rendait mal à l’aise, parce qu’au lieu de s’asseoir à côté de Nigel et des autres, elle était assise sur le rebord de mon fauteuil. Et Nigel et Trevor la regardaient comme des bâtards, comme si s’était de la bouf. C’était vraiment une situation inconfortable. Je me suis dit, Ok, je vais l’emmener dans la chambre et je vais lui demander un massage. Je pensais à la dernière fois qu’ont s’étaient vu. Donc nous sommes allés dans la chambre, je me suis mis sur le ventre, et elle m’a massé le dos. Je me suis retourné et elle a commencée à me masser devant. Cela a duré une bonne demi-heure. Je pensais qu’elle allait encore me sucer. Mais avant qu’elle commence, quelques niggaz ont fais leur apparition, et ça ma autant refroidi qu’elle. Si elle avait voulu dire quelque chose, je lui aurait dit, « Attend, laisse-moi finir ». Mais je ne pouvais rien dire, car elle ne m’avait rien dit.

Là ils sont venus et ils ont commencés à lui toucher le cul. Ils étaient la, « Oooh, elle à beau cul ». Nigel ne la touchait pas, mais je l’entendais dire, « Retire lui son pantalon, retire lui ses collant ». Je me sui levé et je suis sorti de la chambre.

Quand je suis arrivé dans l’autre pièce, Man-man me dit que Talibah, mon agent de publicité à l’époque, avait attendu ici un bout de temps et m’attendait dans l’autre pièce. J’ai été voir Talibah et nous avons parlé de ce qu’elle avait fait dans la journée, ensuite je suis parti et je me suis allongé sur le canapé et j’ai été me coucher. Quand je me suis réveillé, Nigel était devant moi entrain de me dire, « Pac, Pac, » et toutes les lumières étaient allumées dans les deux pièces. L’atmosphère avait changé, vous voyez ce que je veux dire? Je me sentais comme drogué. Je ne me souvenait plus depuis combien de temps je dormais et quelle heure il était. Quand je me suis levé, c’est comme si j’entendais, « Tu vas aller voir les flics, tu vas aller voir les flics ». Nigel est sorti de la pièce, et est revenu avec la fille. Ses vêtements étaient ok; il n’y avait rien de déchirer. Elle était juste triste, pleurant hystériquement. « Pourquoi tu les a laisser me faire ça? », « J’était venu te voir. Tu les a laissé me faire ça ».

Je lui est dit, « Fait chier, j’ai pas le temps pour ces conneries. Arrête de me gueuler dessus tu me rend cinglé » Elle ma répondue, « Ce n’est pas la dernière fois que tu vas entendre parler de moi », et elle est partie en claquant la porte. Là, Nigel ma dit, « ne t’inquiète pas, Pac. Je vais prendre ça en main. Elle s’est juste tapée un trip ». Je lui est demandé ce qui c’était passé, et il ma répondu, « Trop de niggaz ». Les autres Niggaz ont commencés à monter, mais personne n’était revenu à l’étage. J’était assis là, entrai de fumer un joint, et je me demandais où ils étaient tous partis. Après j’ai reçu un coup de fil de Talibah me disant, « La police est en bas ».

– Et c’est ce qui vous a fait atterrir en prison. Mais vous avez dit que vous n’avez rien fait du tout?

Rien du tout. La seule chose que j’ai vue c’est ces trois gars et ce nigga qui bandait devant le cul de cette salope. Je ne sais pas si elle est avec ces niggaz, ou si elle est malade parce que je ne l’ai pas protégé. Mais je sais que je me sens honteux parce que j’ai cherché à être accepter et parce que je n’ai pas voulu porter préjudice à qui que ce soit-Je n’ai rien dit du tout.

– Que pensiez-vous des femmes au moment du procès, et qu’en pensez-vous maintenant?

Quand j’ai été inculpé, je haïssais les femmes noires. A l’époque j’avais fait “Keep Ya Head Up”, personne n’avait jamais fait de chanson sur les femmes noires. J’ai tiré “Keep Ya Head Up” du plus profond de mon coeur. C’était réel, et elles ne l’on pas défendu. Je sais qu’il y a des femmes qui savent que je n’ai pas pu faire une chose pareille.
Ensuite, quand je suis entré en prison, j’ai commencé à voir des femmes noires qui m’aidaient. Maintenant j’ai une toute nouvelle vision à leur égard, parce qu’ici, il n’y a que des femmes noires. Elles ne m’on pas donné de faveurs spéciales, mais elle mon traité en tant qu’être humain. Elle mon dit, « Quand tu sortiras d’ici, tu auras changé ». Elles mon passé leur enfants au téléphone. Tu vois ce que je veux dire ? Elles m’on juste donné de l’amour.

– Qu’est ce qui arrivera si tu purge ta peine?

Si ça arrive, je la purgerais comme un soldat. Biensur, mon Coeur se briserait. Je tomberai en morceaux, mais je la purgerais comme un soldat.

J’ai entendu dire que vous avez récemment terminé un nouvel album.

Rapper…Je n’ai même pas le plaisir, ni la sensation du rap. Je veux dire, ici je ne me souviens même pas de mes lyrics.

– Mais vous avez sorti cet album, vrai?

Ouais. Le titre est “Me Against the World”. C’est ma vérité. C’est le meilleur album que j’ai sorti. Et parce que je l’ai déjà sorti, je peux être libre. Quand tu fais des albums de rap, tu as besoin d’apprendre par toi-même. Tu as besoin d’être constamment remis en question. Tu vois ces rappeurs parler de choses dures, horribles, et ensuite tu les vois dans une suite aux American Music Awards. Je ne veux pas être ce type de gars. Je veux rester vrai, et ce que je pense avoir fait. Mais maintenant c’est fini. Toutes ces conneries de Thug Life…; Je l’ai vécu, je l’ai exprimé, je l’ai étalé au grand public. Mais maintenant c’est fini.

– Qu’est ce que vous planifiez de faire en sortant de prison?

Je vais mettre sur pied une organisation appelée “Us First”. Je vais sauver ces jeunes niggaz, parce que personne d’autre ne veut les sauver. Personne ne veut même me sauver. Ils regardent juste ce qui vous arrive. C’est pourquoi cette Thug Life est morte en moi. Si c’est réel, alors laissez quelqu’un la représenter, parce que j’en suis fatigué. Je l’ai beaucoup trop représenté. J’étais Thug Life. J’étais le seul nigga aux alentours qui exposait sa vie à tout le monde.

– Y a-t-il d’autres personnes qui restent présentes pour vous?

Depuis que je suis ici j’ai reçu environ 40 lettres. J’ai eu une petite fille qui ma envoyé de l’argent. Tout le monde me dit que Dieu est avec moi. Les gens me disent qu’ils haïssent les gars qui m’on tiré dessus, qu’ils prient pour moi. J’ai reçu une lettre, où ce mec me dit qu’il espère me voir mourir. Mais ensuite j’ai reçu des lettres d’encouragements, de Jada Pinkett, Jasmine Guy, Treach, Mickey Rourke. Mon label, Interscope Records, ma aussi beaucoup soutenu. Même Madonna.

– Pouvez-vous nous parler de vos relations avec Madonna et Mickey Rourke?

Je laissais les gens choisir qui devait être mes amis. Je faisais ça parce que j’étais ce type de nigga qui traînait avec les Black Panthers, je ne pouvais pas être ami avec Madonna. Et donc je me suis moqué d’elle, alors même qu’elle me montrait toute son amitié. Je me suis senti mal, parce que quand j’ai été en prison, je lui aie téléphoné et elle était la seule personne qui voulait bien m’aider. C’est la même chose avec Mickey Rourke ont est simplement devenu potes. Pas comme noir et blanc, juste ami comme ami. Je me suis même excusé envers Quincy Jones pour toutes les choses que j’ai pu dire sur lui et sur ses femmes. Je me suis aussi excuse auprès des Frères Hughes…Mais pas auprès de John Singleton. Il ma inspiré pour écrire des scénarios, parce que je veux être son rival. Il ma viré parce que j’était trop intelligent et a donner mes idées à l’acteur suivant.

– Avez-vous peur pour votre sécurité maintenant?

Je n’ai aucune peur de la mort. Ma seule peur c’est de revenir réincarné. Je ne suis pas entrain de faire croire aux gens que je suis ici pour de faux, mais j’ai passé toute ma vie à sauver des personnes. Je représente la vie. Et je veux que les niggaz soient éduqués. Tu sais, j’ai éloigné des gosses de l’école. Tu dois aller à l’école, parce que grâce à l’école tu peux trouver un job. Et si tu a un job, alors ils ne peuvent pas faire de nous ce qu’ils ont l’habitude de faire.

– Pensez-vous que le rap à tendance à devenir de plus en plus dangereux ?

Oh, c’est clair. C’est pourquoi ils m’ont fait comme ça. Parce que si ils ne peuvent pas m’arrêter, alors ils ne peuvent pas arrêter 30 fois plus de rappeurs avant même qu’ils naissent. Mais il y a quelque chose d’autre que je comprend maintenant : Si nous disons que le rap est vraiment un art, alors nous devons être sincère et être plus responsable à travers nos paroles. Si vous voyez tous le monde mourir à cause de ce que vous dite, ce qui est important ce n’est pas de savoir si c’est de votre faute, mais au contraire c’est de savoir que vous auriez pu les aider.

– Vous parlez de Marvin Gaye dans votre chanson “Keep Ya Head Up.” Beaucoup de personnes vous ont comparé à lui, sur le plan de de vos problèmes personnels. 

C’est ce que je ressens. Je me sens proche de Marvin Gaye, Vincent Van Gogh.

– Pourquoi Van Gogh?

Parce que personne n’a apprécié son travail avant qu’il ne meurt. Maintenant son travail vaut des millions. Je me sens proche de lui, tourmenté comme il était. Lui et Marvin aussi. Tout comme je l’étais. Je suis en prison maintenant, mais je suis libre. Mon esprit est libre. Le seul moment où j’ai des problèmes c’est quand je dors.

– Donc vous êtes en quelque sorte reconnaissant d’être où vous êtes maintenant ?

Pour tous ceux qui ont dit que je n’était rien…mon unique but est juste de les rendre honteux de tous ce qu’ils ont écrit sur mon compte. Car j’ai 23 ans. Et peut-être que je suis juste l’enfant de ma mère, mais en réalité, je suis l’enfant de tout le monde. Tu vois ce que je veux dire? Personne ne m’a élevé; J’ai été élevé dans la société. Mais je n’ai vais pas me servir de ça comme excuse. Je vais faire face à mes propres responsabilités, et je vais apporter des changements. Et mes changements vont provoquer un changement dans toute la communauté. Et à travers ça, ils verront quel genre de personne j’étais vraiment. Vers qui mon cœur était dirigé. Cette Thug Life et toutes ces conneries, c’était juste de l’ignorance. Mes intentions étaient toujours bien pensées. Je n’ai jamais tué personne, je n’ai jamais violé personne, je n’ai jamais commis de crimes qui n’étaient pas honorable qui été dans un notre but que celui de me défendre. Donc c’est ce que je vais leur montrer, je vais leur montrer mes varies intentions, et mon vrai coeur. Je vais leur montrer l’homme que ma mère a élevé. Je vais tous les rendre fier.

%d blogueurs aiment cette page :