Hospitalisation

(Voici les différents témoignages que nous avons recherchés concernant les jours d’hospitalisations de Tupac racontés par ses proches et des fans présents pendant tous ces jours devant l’hôpital jusqu’au verdict du médecin annonçant son décès…)

Le 7 Septembre 1996.
Dernière photo de Tupac prise 10 minutes avant l’attaque.

Une rubrique a été réalisée sur le site concernant les détails de son attaque minute par minute le soir de l’attaque, pour y accéder cliquez ici.

Le 8 Septembre 1996.

En quelques heures seulement, la nouvelle s’est répandue dans le monde entier. “Il ressemble à un ange noir endormi”, a déclaré Tracy Robinson après avoir visité Pac à l’hôpital. “Je lui ai parlé, l’est touché. Je lui ai dit de tenir bon.
Le poumon droit brisé de Pac est enlevé et, après des heures de perte de conscience, il ouvrit momentanément les yeux.
Dehors, Craignant la violence liée aux gangs, les autorités hospitalières intensifient la sécurité entre les gardes du corps de la sécurité UMC, LVPD et Death row.
Vers 20 heures, la police et l’équipage de Pac s’embrouillèrent ce qui fait que Yaki Kadafi est menacé et détenu par la police sur place mais le LVPD appelait finalement à un malentendu et le relâchait.

Le 9 Septembre 1996.

Gobi M. Rahimi qui a travaillé avec Tupac pour le titre « Made Niggaz » et notamment pour le documentaire « 7 Dayz » raconte son passage à l’hôpital le soir de l’attaque :

J’étais avec ma partenaire Tracy et nous attendions ‘Pac et Suge au Club 662. Nate Dogg s’est alors approché de nous et a dit que Tupac et Suge avaient été attaqués. Nous nous sommes précipités à l’hôpital universitaire. La salle d’attente aux urgences de l’hôpital était rempli de membres de la famille de Suge Knight et de sa sécurité. Pour Tupac il y avait sa cousine Djamala et sa fiancée Kidada Jones, qui avaient les deux Les Larmes aux yeux et parlaient au téléphone. J’avais du mal à croire que ‘Pac n’a pas eu tout un tas d’hommes de sécurité pour lui-même… Ensuite, en moins d’une heure, l’infirmière est venue à la salle d’attente et elle a dit à la mère de Suge :
” Mme Knight, pour votre fils ça va bien se passer. Il a été frappé avec un morceau d’obus probablement de verre. On va suturer et ensuite, nous allons le déplacer dans une chambre privée dans une heure ” Elle se tourna alors ensuite vers Tracy, Kidada, Djamala et moi-même, et elle dit: ” Tupac en revanche ne va pas très bien. Son poumon droit a été touché sérieusement, il va partir pour une série d’opérations réparatrices pour les 12 prochaines heures. » Nous avons été surpris. C’était ma première nuit assi à regarder. Je suis resté là jusqu’à ce que le lendemain. Les jours restant pour sa lutte venaient de commencer…

Le 10 Septembre 1996.

Pac « rétablit » sa conscience une fois lorsque Kidada mettait le titre « Vincent» de Don McLean (vidéo ci-dessous) dans le lecteur CD à côté de son lit. Elle entendit un gémissement et ses yeux s’ouvrirent. Ils étaient remplis de mucus et gonflés.

“Tupac…”  dit Kidada en s’approchant, “m’entends-tu ?” Il semblait hocher la tête. “Si tu peux m’entendre”, dit-elle, “bouge tes pieds”. “Sais-tu que je t’aime ?” Dit-elle. “Sais-tu que nous t’aimons tous ?” Cette fois, le clin d’œil était distinct. Quand Kidada se tourna vers la porte, Pac se secoua de convulsions puis entra dans le coma.

Le 11 Septembre 1996.

Gobi à nouveau:

« Il n’y avait qu’un seul gardien posté à l’extérieur de la porte de Pac et aucune sécurité supplémentaire ne lui a été donnée pendant les 4 premières nuits, même s’il y avait des menaces de mort. Je n’avais pas le choix, passer le quart de la nuit à l’hôpital. Il n’avait pas assez de sécurité et j’ai pensé que je pourrais au moins essayer d’arrêter quelqu’un ou demander de l’aide ou quelque chose d’autre.

Les Outlawz surveillaient l’hôpital. Ils ont été décalés dans la foule, répartis, afin que les gens ne savent pas qui ils étaient. L’homme marketing de Death Row est venu me voir la 4ème nuit vers 22h et a dit qu’il venait d’appeler Death Row et que les tueurs avaient appelé le label et leur ont dit qu’ils allaient aller à l’hôpital et le finir. J’ai immédiatement appelé les flics de Las Vegas et ils m’ont répondu qu’ils étaient insuffisamment employés et qu’ils ne pouvaient envoyer personne. Et si quelque chose devait tomber, je devais aller chercher la petite patrouille dans les couloirs de l’hôpital et il l’aiderait. La nuit, il y avait juste un mec de Death Row, moi dans La salle d’attente et peut-être Noble qui était assi. »

Le 12 Septembre 1996.

Pac, les yeux fermés et son poumon restant enflammé, lutte pour sa vie. Il est relié à un appareil respiratoire, son corps tremble violemment parfois. Les médecins ne font trop rien de peur de provoquer une paralysie. Ils lui donnent 20% de chances de survie. Les membres de sa famille tente de garder espoir.

Le 13 Septembre 1996 (dernier jour).

Un fan raconte:

Plus de 150 personnes sont rassemblées à l’extérieur de l’hôpital.
Entouré par la famille, Afeni s’est éloigné de l’unité. Elle était une personne extrêmement spirituelle. Elle devait savoir que ce fût le dernier moment où elle reverrait son fils.
Yaki Kadafi quitte la salle de trauma peu de temps après. Il regarde un membre de l’hôpital et crie: “Pourquoi merde tu le laisses mourir ? Pourquoi diable, vous le laissez mourir ?” Danny Boy vient en larmes, caché derrière ses lunettes. Il s’est agenouillé comme s’il était en prière. Soudainement, trois voitures brillantes apparaissent et Suge Knight sort d’une Lexus noire, la blessure jusqu’à son à sa tête à peine visible.
Sa figure massive calme la foule. Il entre dans le centre du traumatisme et parle calmement avec les membres de la famille de Pac. Au bout de quelques minutes, il se retourne. Au fil des minutes, une atmosphère presque festive se développe à l’extérieur. Les voitures roulent avec les chansons de Pac. Un Humvee noir circule autour de l’hôpital avec des titres comme ”If I die tonight” ou “My last breath…” Pendant ce temps, le corps de Pac est sur le chemin de la morgue.

Son décès sera officiellement déclaré par le médecin de l’hôpital à 16h03. Les médecins ont indiqué une insuffisance respiratoire et un arrêt cardiorespiratoire pour la cause de son décès.

Ci-dessous une galerie contenant plusieurs photos de fans qui se sont rendus sur les lieux quelques années après l’attaque pour rendre un dernier hommage à la légende (Cliquez pour agrandir):