Le célèbre acteur américain Tom Sizemore, que l’on connait dans des films comme « Il faut sauver le soldat Ryan », « Pearl Harbor », « Heat », ou encore « La chute du faucon noir » aurait fait des déclarations importantes au FBI en 2004 selon lesquels les meurtres de Tupac et Biggie auraient bien été organisés par l’ex producteur et patron de Death Row Records

L’acteur aurait même déclaré aux agents être prêt à « porter un fil » pour aider le FBI à résoudre les meurtres.

Sizemore explique, dans des documents qui ont fuités, lors d’un entretien avec le FBI datant de 2004, qu’il aurait rencontré Suge Knight lors d’une réunion en 2001 et qu’il en appris plus sur la vérité des 2 meurtres.

D’après le média The Sun, l’acteur a révélé que c’est lors de cette réunion de 2001 dans une discothèque, qu’un membre d’un gang au surnom de « 8-Ball » lui aurait divulgué que Suge avait organisé et planifié l’assassinat de Tupac & Biggie.

Le journal The Sun rapporte également que lors de l’entrevue de Sizemore avec le FBI, mené dans un restaurant Fat Burger de L.A., l’acteur révèle qu’il connait aussi un autre membre de gang susceptible de vouloir fournir d’autres informations importantes au FBI.

Les documents disent aussi « Sizemore a déclaré que son beau-père faisait parti du bureau de police de Detroit et admire le travail des agents de police ».

Rappelons que Knight a longtemps – et est encore à ce jour – suspecté du meurtre de la légende du fait que Tupac tenait à quitter Death Row malgré le fait qu’il est toujours nié toutes implications dans les deux meurtres. Il y aurait aussi la théorie selon laquelle Knight aurait plus tard organisé le meurtre de Biggie pour attirer l’attention sur le meurtre de Tupac faisant croire à une guerre East/West Coast et a une vengeance entre gangs.

L’interview de Sizemore n’était que l’un des documents d’un dossier chargé du FBI publié par le producteur de films Don Sikorski, qui lui enquêtait sur le meurtre de Biggie.

Le dossier a été fondé par l’ancien chef du bureau du FBI de Los Angeles, Phil Carson, qui a tout juste pris sa retraite et fournit également des preuves convaincantes que des policiers « tordus » du département de police de Los Angeles (LAPD) ont peut-être été impliqués dans la fusillade.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de